Les méthodes de tracking des bagages

Article écrit par Philippine LOMBARD-PLATET, membre de la B-Com Logistique chez Beijaflore Digital.

Début Février 2021, l’association internationale du transport aérien a annoncé qu’en 2020 le trafic aérien a chuté en moyenne de 66%, comparé à 2019. Il est à prévoir une lente remontée de la pente, l’année 2021 ne s’annonçant pas des plus fleurissantes pour ce secteur. Mais si avions et passagers sont toujours cloués au sol, l’OMT prévoit un retour aux chiffres de 2019 d’ici 2 à 5 ans. Peut-être est-ce l’occasion pour les compagnies aériennes et pour les grands hubs internationaux de s’intéresser à l’amélioration de leurs méthodes de tracking des bagages des passagers ? En effet, en 2018, 24,8 millions de bagages ont été perdus ou volés, selon le rapport SITA 2018. Cependant, depuis ces dernières années les investissements dans la technologie n’ont cessé d’augmenter afin de trouver des solutions qui permettraient de diminuer le taux de valises égarées. Quelles sont ces nouvelles technologies ? Sont-elles optimales ?

Qu’est-ce que le tracking ?

Définition du tracking

Le tracking est le fait de suivre quelque chose. Il existe plusieurs définitions selon les contextes.

 

Fonctionnement général du tracking de bagages

Le tracking peut se dérouler en trois étapes :

  1. La collecte est un système qui recense toutes les actions de l’appareil, ainsi que l’origine des internautes. Elle est permise grâce à un code appelé « tracker », qui enregistre toutes les activités et trajets de l’appareil en question. Il va ensuite envoyer ces informations sous forme de code. Dans le cas d’un GPS, la collecte correspond à des systèmes intégrés qui enregistrent les coordonnées des positions de l’objet concerné afin de le localiser.

 

  1. La deuxième étape est le traitement des informations délivrées sous forme de code par le tracker. Dans le cas de la consommation en ligne, l’utilisation de cookies par les sites internet est un moyen de ciblage des consommateurs en ligne. En effet, ces cookies permettent d’avoir des statistiques concernant le comportement et les centres d’intérêts des internautes. De plus, les sites internet possèdent des marqueurs qui recensent le nombre de visites des utilisateurs.

 

  1. La restitution est la dernière étape : c’est l’opération de synthèse de toutes les informations provenant des cookies.

 

Le tracking des valises est donc important pour tous les trajets, privés ou professionnels. Différentes méthodes de tracking des bagages des passagers existent et sont utilisées par les hubs ou les compagnies aériennes afin d’assurer le bon aiguillage de ceux-ci.

Les différentes méthodes de tracking des valises des consommateurs

La puce RFID (étiquette intelligente) pour tracer les bagages ?

C’est une technologie de radio-identification qui récupère les données stockées à distance. L’étiquette mise dans la valise peut être complétée d’un QR code lisible sur smartphone. Il existe plusieurs bagages du même type comme Traceme, E-Lostbag ou encore ReboundTag. Les étiquettes, très efficaces, sont de plus en plus utilisées par les compagnies aériennes. Par exemple, Airfrance veut développer cette solution avec ADP. L’idée est que le voyageur reçoive un SMS pour indiquer la position de sa valise à chaque escale. Cependant, cette étiquette présente des inconvénients. La géolocalisation est possible uniquement s’il y a eu une lecture volontaire de l’étiquette. Cela qui ne sera difficilement faisable en cas de vol de la valise. De plus, très fragile, elle peut donc facilement être enlevée si elle n’est pas positionnée dans le bagage.

Dans le cas de la puce RFID, au moment de l’enregistrement, l’étiquette intelligente est mise sur la valise. Les bagagistes scanneront le QR code de l’étiquette avant de mettre les valises dans la soute de l’avion.

La valise connectée comme méthode de tracking des bagages

Il s’agit d’une valise composée d’un dispositif de communication (smartphone), d’un dispositif de localisation, d’une batterie ou d’une recharge, et de dispositifs en plus comme un moteur ou une balance…

La valise connectée est une solution qui peut s’utiliser en avion ou à l’étranger, mais il nécessite une transmission GSM. Le but est de suivre la position de la valise grâce à son smartphone, c’est donc très utile en cas de perte ou de vol.

La valise connectée possède donc un traceur GPS amovible, une batterie, un moteur intégré, un système de pesée, un verrouillage intelligent et un contrôle smartphone. Ses fonctions sont donc multiples.

Cependant, c’est une solution très chère et la transmission GSM a des limites en avion ou à l’étranger.

 

Le traceur GPS, une autre méthode de tracking des bagages

Autre solution parmi les méthodes de tracking des bagages, il fonctionne de la même manière que les outils qui géolocalisent les personnes ou un véhicule. Ce sont des modèles de GPS qui peuvent être avec ou sans carte SIM. Un traceur sans carte SIM, par exemple, donne des positions satellitaires mais ne peut pas donner une localisation en temps réel. Cela explique l’apparition des balises GPS sans carte SIM, qui communiquent par des réseaux d’objets connectés.

Parmi le grand panel de GPS proposés, il faut faire attention à ceux autorisés ou non dans les avions ou à l’étranger. Le traceur GPS n’est donc pas la solution optimale lorsque l’on voyage en avion, mais peut être très utile pour les vols ou les bagages perdus.

 

En conclusion

Il existe donc de nombreuses solutions et méthodes de tracking de bagages de plus en plus utilisées, notamment par les compagnies aériennes, afin de diminuer le taux de vols et de bagages perdus, et ainsi accroître la satisfaction des clients. L’ensemble des prestataires logistiques utilisent ces solutions pour assurer un meilleur suivi et contrôle de la marchandise transportée. Cependant, ce sont des solutions coûteuses, qui nécessitent encore des améliorations et développements pour une réponse optimale aux consommateurs.

La donnée remontée et analysée par les solutions de Track and Trace est aujourd’hui un véritable enjeu. Il faut être capable de capter ces données et de s’assurer de leur véracité (notamment en cas d’anomalie ou retard) puisque ces anomalies peuvent entraîner des pénalités. De par son expérience acquise auprès des principaux acteurs du marché, Beijaflore pourra accompagner son client sur la mise en place de nombreuses technologies Track and Trace (AIS, IoT, RFID, GPD) permettant de capter ces données.

 

 

Sources

Business Traveler – Le trafic aérien s’est écoulé en 2020

France Bleue – Coronavirus : le trafic aérien de passagers a chuté de 66% en 2020 selon les compagnies